La fonderie numérique – KMA contribue à la nouvelle norme d’interface OPC UA

Lorsque des périphériques communiquent indépendamment avec des machines de moulage sous pression, quittent automatiquement la zone de travail pendant les travaux de maintenance et se mettent en veille, les personnes, les machines et les processus industriels sont alors intelligemment mis en réseau les uns avec les autres et on parle d’Industrie 4.0. La norme d’interface OPC UA (Open Platform Communications Unified Architecture) n’offre qu’une communication industrielle sûre et fiable, mais permet également aux entreprises d’échanger des données entre des produits de différents fabricants.

Aujourd’hui, des interfaces individuelles avec les machines de moulage à couler existent déjà dans le domaine pour permettre l’échange d’informations dans des systèmes hétérogènes. Cependant, la programmation et le contrôle de ces interfaces différents ont besoin beaucoup de temps et de personnel et ne permettent pas un échange d’informations entre les fabricants. C’est pourquoi la mise en réseau des machines de moulage sous pression avec des périphériques est développée dans le cadre d’une initiative de la VDMA (Fédération allemande de la construction mécanique), en collaboration avec des fabricants et des fournisseurs sélectionnés de l’industrie du moulage sous pression.

En tant que membre de ce groupe de travail, KMA Umwelttechnik travaille en collaboration avec les fabricants de machines de moulage sous pression afin de définir une interface OPC UA uniforme pour l’industrie. KMA, en tant qu’expert en matière de purification de l’air vicié et de détection des fumées sur les machines de moulage sous pression, a plus de 30 ans d’expérience dans l’industrie, aspire toujours de rendre les processus aussi intelligents que possible et la consommation d’énergie aussi faible que possible.

La base de la mise en réseau intelligente du système de filtration de l’air vicié avec la machine de moulage est la communication avancée entre les systèmes de contrôle respectifs. En synchronisant les interfaces techniques, la puissance du ventilateur du système de filtrage, par exemple, s’adapte au cycle de pulvérisation de la machine de moulage. Pendant la pause de pulvérisation, la puissance du ventilateur peut être réduite à 75% à l’aide d’un convertisseur de fréquence pour diminuer la consommation électrique. Une telle mesure d’efficacité permet de réaliser des économies d’énergie au niveau de chaque cellule de moulage individuelle. En outre, la communication accrue entre la machine de moulage et le système de filtration constitue la base de nombreuses mesures de sécurité dans le domaine de la protection contre l’incendie et de la sécurité au travail, telles que le Start-Stop automatique ou le contrôle d’urgence.

Avec la norme d’interface uniforme OPC UA, les périphériques seront à l’avenir intégrés de manière transparente dans le processus de production des fonderies. La standardisation et l’automatisation entraînent des avantages en termes de temps et de coûts dans la fonderie et créent une flexibilité dans la production.

KMA utilise des filtres hybrides pour la purification d'air vicié dans les usines de Schwarzwaldhof.Filtration d'air vicié avec KMA Umwelttechnik chez Nemak en Slovaquie.